Unaformec Rhône-Alpes

fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Pieros

Le portail PIEROS a pour vocation de présenter les études en observation santé, médicosocial et social, au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Initialement créé en Rhône-Alpes, PIEROS va intégrer progressivement les études menées en Auvergne-Rhône-Alpes. Ce portail propose ainsi, via une recherche simple par thématique, public, zone géographique, l’accès à l’ensemble des études d’observation menées ces dix dernières années, qu’il s’agisse d’observation quantitative (données chiffrées) ou qualitative (données recueillies par entretiens).
A côté de cette base d’études régionales, le portail PIEROS développe des outils afin d’aider les acteurs régionaux à repérer les bases d’indicateurs (sociaux et de santé) et les répertoires d’adresses disponibles en ligne.

Ce portail s’adresse aux professionnels et futurs professionnels exerçant dans les secteurs de la santé, du médico-social et du social, ainsi qu’aux promoteurs de politiques ou programmes sanitaires et sociaux, et de façon plus large à l’ensemble des acteurs régionaux s’intéressant à ces questions.

Source : Site Pieros


Poster un commentaire

Arrêté du 10 février 2017 fixant le cahier des charges relatif aux expérimentations prévues par l’article 68 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 destinées à prévenir l’obésité chez l’enfant de trois à huit ans | Legifrance

L’expérimentation vise à améliorer la prise en charge et le suivi d’enfants de trois à huit ans pour lesquels le médecin traitant a décelé un risque d’obésité défini par les recommandations de la Haute Autorité de santé.

Source : Arrêté du 10 février 2017 fixant le cahier des charges relatif aux expérimentations prévues par l’article 68 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 destinées à prévenir l’obésité chez l’enfant de trois à huit ans | Legifrance


Poster un commentaire

Evaluation de la prise en charge des coliques du nourrisson par les médecins généralistes de Midi-Pyrénées – Thèses d’exercice de Santé

Introduction : Les coliques représentent 15% des motifs de consultation en médecine générale chez les nourrissons de moins de 4 mois. En l’absence de recommandations, nous avons voulu savoir comment les médecins généralistes de Midi-Pyrénées les prennent en charge.

Discussion : Prendre le temps d’expliquer ce que sont les coliques du nourrisson et rassurer les parents font intégralement partie de la prise en charge. Il est important d’évaluer l’anxiété et la fatigue parentale pour prévenir la maltraitance. Il serait nécessaire de réaliser des études de qualité sur les différents traitements afin d’élaborer des recommandations

Source : Evaluation de la prise en charge des coliques du nourrisson par les médecins généralistes de Midi-Pyrénées – Thèses d’exercice de Santé


Poster un commentaire

E-santé et télémédecine: les propositions de la FHF à l’approche de la présidentielle

Pour la FHF, le « déverrouillage » du modèle de financement de la télémédecine est « une condition absolument sine qua non pour permettre d’utiliser pleinement ce levier pour accompagner de façon opérationnelle les dynamiques de recomposition de l’offre de soins dans le nouveau cadre des territoires ».

Elle ajoute que, faute d’ouverture de la télémédecine à une prise en charge adaptée et pérenne, « le risque est grand de voir s’élargir une ‘fracture sociale du numérique en santé' » entre les foyers qui pourront payer pour accéder à des soins à distance et les autres.

En savoir +


Poster un commentaire

Les craintes sur la responsabilité des médecins freinent l’essor de la santé connectée (étude Withings/MACSF)

Plus d’un tiers des médecins estiment que le « flou sur la responsabilité » du professionnel qui recommande une application mobile ou un objet connecté de santé à son patient constitue un frein à la diffusion des outils numériques, selon une étude réalisée par Withings et l’assureur MACSF.

La « menace sur le secret médical » est ainsi le premier frein à l’essor de la santé connectée mentionné par 40% des médecins interrogés par l’étude, juste devant le « flou sur la responsabilité » (34%).

« Très clairement, les médecins ne souhaitent pas que la santé connectée soit l’occasion de leur rajouter des responsabilités sans contrepartie et sur des éléments qu’ils ne maîtriseraient pas, notamment la sécurité des données », pointent Withings et le groupe MACSF dans leur analyse du sondage.

Un tiers des médecins estiment que la responsabilité du professionnel peut être engagée en cas d’utilisation d’un objet connecté par les patients. Le risque de divulgation des données et les interrogations sur la fiabilité de ces outils sont les principaux facteurs de risques avancés.

« En particulier, les médecins craignent qu’un diagnostic porté sur un patient à distance, potentiellement sujet à plus d’erreurs, fasse peser sur eux la même responsabilité que pour une consultation standard. Le régime de responsabilité apparaît alors disproportionné », souligne l’étude.

Elle pointe également des interrogations sur « le régime de responsabilité de l’inertie thérapeutique, si par exemple un patient envoie des données alarmantes que le médecin n’aurait pas su voir ».

Source: Ticsante.com

Accéder au CR de l’étude


Poster un commentaire

Expérimentation de la télédermatologie en Maison de Santé Pluridisciplinaire : méthodes d’implémentation

La dermatologie est une discipline fréquente en médecine générale. Les pathologies rencontrées sont très variées.

Tous les médecins généralistes sont amenés à prendre en charge des pathologies dermatologiques régulièrement.

La coopération médecin généraliste-dermatologue est essentielle dans la prise en charge prompte et efficace dans le cadre d’une demande de soins de plus en plus importante.

Source : Expérimentation de la télédermatologie en Maison de Santé Pluridisciplinaire : méthodes d’implémentation